Proactivité

Bienvenue sur l'Auxiliaire virtuel. Le Forum, un instrument de communication qui se veut une source d'enrichissement !

Vous n'êtes pas identifié.

#1 16-10-2006 22:41:07

admin
Administrateur
Date d'inscription: 04-05-2006
Messages: 1126

Prendre soin d'une personne malade tout en établissant ses limites !

Bonjour,

Les proches aidants, ce forum s'adresse à vous. Nous sommes heureux de vous y accueillir.

Différentes perspectives à considérer : Partagez les responsabilités, échangez sur ce qui vous préoccupe, recevez du soutien, acceptez de prendre soin de vous. À vous de doser !

Nous sommes d'avis que pour mieux aider, il est nécessaire de prendre du temps pour soi aussi de faire connaissance avec d'autres personnes aidantes dans le but de partager.

Devenir aidante ou aidant et investir temps, énergie et émotions sans s’épuiser ! Avant tout, une question de prendre conscience de ses limites et de partager les tâches.

La vie familiale et la vie sociale sont bouleversées !  Que suggérez-vous pour amortir les coups et leurs coûts ?

Nicole à l'écoute

L'expérience d'accompagnement de personnes proches, une source d'inspiration !
http://proactivite.org/forum/viewtopic.php?id=142

26 septembre 2012. L'Émission du Patient - La place de la maladie chronique dans le quotidien des patients http://www.youtube.com/watch?v=MvStvwpc … playnext=2 expérience d’aidants | « Il vaut mieux témoigner que de faire des théories » dit le Dr Thierry Janssen, Chirurgien devenu psychothérapeute spécialisé dans l'accompagnement des patients atteints de maladies physiques, Thierry Janssen enseigne les principes d'une « médecine humaniste et responsable » aux professionnels de la santé dans divers hôpitaux et facultés de médecine." | M. Luigi Gino Flora, Patient Formateur et chercheur | M. Pierre Denis, Fondateur du site aidantattitude.fr

Hors ligne

 

#2 06-11-2006 17:42:06

Pierrette
Nouveau membre
Date d'inscription: 06-11-2006
Messages: 1

Re: Prendre soin d'une personne malade tout en établissant ses limites !

Bonjour,

Je veux témoigner de notre démarche et de l’expérience acquise, en raison de la nouvelle condition de santé de notre mère. Une épreuve ou une course à obstacles pas si facile à gérer, au quotidien. Beaucoup d'inquiétudes face à l'inconnu !

Après avoir évalué les besoins et ce que chacun de nous, ses enfants, pouvions contribuer, voici l'aide que nous avons pu obtenir :

Une ressource fournie par le CLSC s'occupe du ménage le vendredi et offre l'aide au bain, 3 heures / semaine.
La popotte roulante apporte le dîner, 3 fois semaine.
Ma soeur Micheline apporte les autres repas.

Il a fallu :
En priorité, bien entourer notre mère et la rassurer sur nos intentions. Elle avait besoin d’entendre que nous allions lui laisser le droit de choisir pour elle-même, ce qui incluait rester chez elle.

Dans le contexte du nouvel environnement « protégé » que sa condition nécessite, sa crainte ou plutôt sa hantise était du domaine de la vie privée. Elle acceptait mal le fait que des étrangers viennent chez elle, s'occuper du ménage, pire encore pour les soins corporels. Elle nous répétait, j’y arriverai à mon rythme.

À la pratique et à court terme elle a bien réalisé que l’aide au bain était bienfaisant – d’abord parce que ça s’intégrait dans une nouvelle routine et qu’elle pouvait concentrer son énergie sur une activité plus plaisante, recevoir une amie pour jouer aux cartes par exemple.

Neuf mois se sont écoulés depuis ce revirement de situation. Les choses vont s’améliorant et je constate que ma mère démontre une grande capacité d’adaptation. 

Bien sûr, que notre mère nous répète qu'elle ne veut pas que nous manquions notre vie. C'est sa façon de nous dire qu'elle apprécie et qu'elle ne saurait pas ambitionner sur nous.

Pierrette

Dernière modification par Pierrette (06-11-2006 17:42:55)

Hors ligne

 

#3 17-12-2006 16:47:56

Andrée
Nouveau membre
Date d'inscription: 17-12-2006
Messages: 1

Re: Prendre soin d'une personne malade tout en établissant ses limites !

Bonjour Nicole,

C'est heureux que j'aie pu vous lire. Je comprends que vous trouvez important de reprendre le cours normal de ma vie, lequel j'ai laissé pour prendre soin de mon mari.

Maintenant qu'il se rétablit, je le crois capable de rester seul, quelques heures. Je vais donc rejoindre mon équipe de bowling, après 7 semaines d'absence. Je sens que je vais retrouver mon enthousiasme.

Paul-Émile a eu une chirurgie valvulaire et un pontage. Assez éprouvant !
- 15 jours d’hospitalisation
- services d'une infirmière du CLSC, aux deux jours, pour des pansements; conséquence de l'installation d'un drain
- puis un retour dans l’hôpital, 11 jours plus tard, pour régler un autre problème, de l'eau sur les poumons.

Une période d'acalmie depuis 4 jours, tranquillement, il reprend des forces. Au début, il s’appuyait sur une marchette, maintenant je vois qu'il se refait confiance puisqu'il n’utilise plus ce support.

Nos enfants et amis ont été bien précieux, tout ce temps qui nous a paru bien long !

Je sens que je suis venue obtenir une permission, à l'effet que je peux le laisser seul quelques heures pour reprendre une activité qui me manque.

Merci de me répondre
Andrée

Hors ligne

 

#4 17-12-2006 19:19:06

admin
Administrateur
Date d'inscription: 04-05-2006
Messages: 1126

Re: Prendre soin d'une personne malade tout en établissant ses limites !

Bonjour Andrée,

Soyez la bienvenue sur le forum.

Bien sûr, Andrée, qu’un retour à la vie normale est souhaitable et ce, le plus tôt possible.

Vous nous partagez l’événement de santé de votre mari, que vous qualifiez d’assez éprouvant !

En tant que conjointe d’une personne cardiaque, j’ai moi-même vécu une période plutôt assidue, trois mois, accompagnant mon mari, en raison d’une chirurgie de revascularisation du muscle cardiaque (4 pontages) et d’une complication, qui l’avait rendu très fragile et dépendant.

Le premier geste que j’ai posé pour moi a été de le laisser seul, le temps d’aller recevoir un massage. Cette gratification avait changé pour le mieux la relation tendue qui commençait à s’installer sans que nous nous en apercevions vraiment.  La tension ayant baissé d’un cran, il avait été plus facile de nous réinstaller chacun dans nos rôles, en respectant mieux nos besoins.

Vous nous avez dis, que vous alliez RETROUVER VOTRE ENTHOUSIASME. Effectivement la satisfaction de nos besoins semble entraîner un bien-être et une ardeur qui se transforme en carburant utile pour poursuivre.  Allez-y puiser à cette source de joie.

Nicole à l'écoute

Hors ligne

 

#5 07-01-2007 17:03:03

admin
Administrateur
Date d'inscription: 04-05-2006
Messages: 1126

Re: Prendre soin d'une personne malade tout en établissant ses limites !

Pierrette a écrit:

Bonjour,

Je veux témoigner de notre démarche et de l’expérience acquise, en raison de la nouvelle condition de santé de notre mère. Une épreuve ou une course à obstacles pas si facile à gérer, au quotidien. Beaucoup d'inquiétudes face à l'inconnu !

Après avoir évalué les besoins et ce que chacun de nous, ses enfants, pouvions contribuer, voici l'aide que nous avons pu obtenir :

Une ressource fournie par le CLSC s'occupe du ménage le vendredi et offre l'aide au bain, 3 heures / semaine.
La popotte roulante apporte le dîner, 3 fois semaine.
Ma soeur Micheline apporte les autres repas.

Il a fallu :
En priorité, bien entourer notre mère et la rassurer sur nos intentions. Elle avait besoin d’entendre que nous allions lui laisser le droit de choisir pour elle-même, ce qui incluait rester chez elle.

Dans le contexte du nouvel environnement « protégé » que sa condition nécessite, sa crainte ou plutôt sa hantise était du domaine de la vie privée. Elle acceptait mal le fait que des étrangers viennent chez elle, s'occuper du ménage, pire encore pour les soins corporels. Elle nous répétait, j’y arriverai à mon rythme.

À la pratique et à court terme elle a bien réalisé que l’aide au bain était bienfaisant – d’abord parce que ça s’intégrait dans une nouvelle routine et qu’elle pouvait concentrer son énergie sur une activité plus plaisante, recevoir une amie pour jouer aux cartes par exemple.

Neuf mois se sont écoulés depuis ce revirement de situation. Les choses vont s’améliorant et je constate que ma mère démontre une grande capacité d’adaptation. 

Bien sûr, que notre mère nous répète qu'elle ne veut pas que nous manquions notre vie. C'est sa façon de nous dire qu'elle apprécie et qu'elle ne saurait pas ambitionner sur nous.

Pierrette

Bonjour Pierrette,

Soyez la bienvenue sur le forum.
Désolée d’avoir manqué de vigilance et de n’avoir pas fait état plus rapidement de notre considération, vis-à-vis de votre généreux partage.

Votre témoignage est, on ne peut plus clair et il reflète le vécu de nombres de bénéficiaires de soins de santé quant aux craintes exprimées et aux besoins fondamentaux.

Vous êtes une famille remarquable ! Entourer, rassurer et valoriser le respect de l’autonomie de la personne sont les enjeux de notre temps. Vous semblez bien, relever ce défi !

Pour cet amour filial donné en exemple, que la nouvelle année vous réserve une succession de petites joies. 

Nicole à l’écoute

Suggestion de lecture : http://proactivite.org/bonheur-sens-a-l … ntribution

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB