Proactivité

Bienvenue sur l'Auxiliaire virtuel. Le Forum, un instrument de communication qui se veut une source d'enrichissement !

Vous n'êtes pas identifié.

#1 16-02-2014 07:18:41

admin
Administrateur
Date d'inscription: 04-05-2006
Messages: 1126

Méditations : Dr Scott Peck

Méditations : Dr Scott Peck [livre édité chez Flammarion Ltée] 
Des réflexions quotidiennes tirées de : "Le Chemin le moins fréquenté et la route de l'espoir."

Aujourd'hui ...
15 février : "Chaque fois que nous tenons mordicus à nos manières habituelles de penser ou d'agir, nous refusons de faire face à la crise qui fait réellement grandir et éprouver le joyeux sentiment de renaître qui va de pair avec l'acquisition d'une plus grande maturité."

14 février : "Pour arriver à surmonter des périodes de transition comme la "crise de la quarantaine", il faut savoir renoncer à certaines idées, à certaines façons de vivre et de voir les choses auxquelles nous tenions. C'est pourquoi de tels moments sont difficiles à vivre."

8 septembre.
7 septembre.
6septembre.
5 septembre.
4 septembre.
3 septembre.
2 septembre.
1er septembre.
31 août.
30 août.

29 août. «Liberté» et «Amour» sont des mots simples. Leurs actions ne le sont pas.

28 août. La communauté, qui intègre toutes les croyances et toutes les cultures, sans chercher à les anéantir, est le remède pour soigner ce qui est « au coeur du plus grand problème de notre temps. »

27 août. On ne peut sauver sa peau sans sauver son âme. Il est indispensable de nettoyer le gâchis que nous avons fait de la planète sans passer par une sorte de guérison spirituelle.

26 août. Il est désormais impossible d'envisager de sauver sa peau sans connaître les mobiles de ses actions et la nature de sa culture.

25 août. Le résultat le plus spectaculaire auquel est parvenue la technologie nucléaire est peut-être d’avoir conduit la race humaine à un moment de son histoire ou salut physique et salut spirituel sont désormais indissociables.

24 août. La guérison spirituelle permet d’accéder à la plénitude ou à la sainteté, et d’avoir une conscience de plus en plus aiguë.

23 août. Si l’humanité veut assurer sa survie, il lui faut changer les règles du jeu.

22 août. Ce n’est pas manquer de sens pratique que d’envisager sérieusement de modifier les règles du jeu à partir du moment où le jeu risque carrément de vous tuer.

21 août. Je doute fort que nous puissions un jour former une communauté universelle -  ce qui est la seule façon de réaliser la paix dans le monde – si nous n’appliquons pas les principes  de base de la communauté dans notre vie personnelle et dans notre sphère d’influence individuelle.

20 août. À un groupe de vieux moines qui lui demandaient comment raviver leur congrégation moribonde, le rabbin répondit : « Désolé, je ne peux vous dire que ceci : le Messie est l’un d’entre vous. »  Ayant médité ces paroles, les vieux moines se mirent à se traiter avec infiniment de respect au cas où l’un ou l’autre d’entre eux serait le Messie. 

19 août. Nous ne pourrons jamais trouver la plénitude en nous-mêmes ou par nous-mêmes. Nous sommes inévitablement des êtres sociaux, qui avons désespérément besoin les uns des autres, non seulement pour assurer notre subsistance ou pour rompre notre solitude, mais aussi pour donner un sens à notre existence.

18 août. En tant que femmes, nous avons besoin d’accroître le côté masculin de notre personnalité ; en tant qu’hommes, notre côté féminin. Si nous voulons grandir, il nous faut améliorer les points faibles qui entravent notre croissance.

17 août. Nous devons, autant que faire se peut, nous efforcer d’être le capitaine de notre navire, sinon le maître absolu de notre destinée.

16 août. Notre complet épanouissement en tant qu’êtres humains exige que nous devenions des individus. Nous sommes nés pour être uniques et différents. Nous sommes nés pour le pouvoir.

15 août. Prenez pleinement conscience de la variété qui règne au sein de l’espèce humaine, et vous serez prêts à admettre l’interdépendance des êtres humains.

14 août. Il est évident qu’il ne suffit plus à l’homme d’être un animal social. Notre objectif essentiel, fondamental, crucial est de nous transformer en créatures  capables de vivre en communauté. C’est à ce prix que l’être humain pourra continuer d’évoluer.

13 août. L'espèce humaine est sur le point de franchir une étape importante de son évolution. « Quant à savoir si nous la franchirons ou non avec succès, c'est une responsabilité qui revient à chacun.»

12 août. La grâce aide à ne pas commettre de faux pas. Grâce à elle, nous savons aussi que nous sommes attendus dans le Royaume de Dieu. Que demander de plus ?

11 août. La grâce n'est pas seulement la preuve de l'existence de Dieu, mais de l'existence, chez Dieu, d'une volonté d'encourager le développement de l'esprit de tout être humain.

10 août. Le rite n'est qu'un instrument; il n'est pas la connaissance. Se nourrir d'aliments biologiques, réciter cinq Je vous salue Marie avant le petit déjeuner, prier en se tournant vers l'Orient plutôt que vers l'Occident, aller à l'église le dimanche : rien de cela ne nous mènera à bon port.

9 août. Fortifié par les paroles des prophètes et par le soutien de la grâce, on peut prendre la route seul.

8 août. Grâce à notre faculté de sentir chacune des manifestations de la grâce, nous sommes désormais guidés, sur notre route, par la main invisible de Dieu et par sa sagesse incommensurable, et cela beaucoup mieux que ne l'aurait fait notre conscience laissée à elle-même.

7 août : "Nous nous rendons aimables chaque fois que nous alimentons notre esprit et celui de notre prochain sans rien attendre en retour ; c'est alors que nous recevons la récompense d'un amour que nous n'avions pas cherché."

6 août : "Tout le monde veut être aimé. Mais il faut d'abord se rendre aimables, en étant de ces personnes qui vivent dans l'amour et dans la discipline."

5 août : "Le don des découvertes heureuses et la bénédiction de la grâce sont les fruits d'une combinaison paradoxale de quête et de renoncement."

4 août : "En soi, la volonté demeure impuissante devant l'appel de la grâce ; cependant un acte de la volonté peut nous mettre dans de bonnes dispositions pour accueillir sa présence miraculeuse."

3 août : "Si nous menons une vie disciplinée et aimons profondément notre prochain, nous nous préparons à la venue de la grâce, même si nous n'entendons rien à la théologie et ne pensons jamais à Dieu."

2 août : "D'une certaine manière, c'est bien nous qui choisissons d'être attentifs à l'appel de la grâce. Par ailleurs, il semble évident que c'est Dieu qui choisit les élus."

1er août : "Ce n'est pas nous qui allons vers la grâce, c'est elle qui vient à nous."

31 juillet : "Quand enfin nous sommes prêts à entendre l'appel de la grâce, nous avons le choix de répondre : « Merci, mon Dieu », « Seigneur, je n'en suis pas digne », ou encore : « Seigneur, le faut-il vraiment ? » 

30 juillet : "On s'imagine aisément la grâce comme une sorte de faveur soudaine, qui vous frôle de son aile : « Merci, mon Dieu! ». Pour autant que je puisse en juger, la grâce est plutôt une sorte de fatalité qui vous tombe dessus : « Oh, non. Pas encore ! »

29 juillet : "Beaucoup de personnes accueillent volontiers le sentiment de paix que procure le pouvoir, mais refusent la solitude qui l'accompagne. Ces mêmes personnes acceptent avec plaisir la confiance en soi acquise à l'âge adulte, mais voudraient bien ne jamais devoir grandir."

28 juillet : "Quand on a atteint un certain pouvoir, il est assez effrayant de penser qu'on ne peut blâmer personne, quoi qu'il arrive."

« Laissez venir ce qui vient. Laissez aller ce qui va. Déterminez ce qui demeure. » - Ramana Maharshi
« Où que tu ailles, vas-y de tout ton coeur. » - Confucius
- Il faudrait comprendre que les choses sont sans espoir et être pourtant décidé à les changer. - F. Scott Fitzgerald.
- “We have the choice to use the gift of our life to make the world a better place--or not to bother” - Jane Goodall https://twitter.com/PDGProactivite/stat … 7790871552 | http://www.goodreads.com/author/quotes/ … ne_Goodall
- Vos choix d'action sont peut-être limités mais vos choix de pensée ne le sont pas. - Abraham Hicks https://twitter.com/PDGProactivite/stat … 0364555264

27 juillet : "La plupart d'entre nous tenons pour acquis la liberté et le pouvoir associés à la vie adulte, sans apprécier vraiment les responsabilités et l'autodiscipline qui les accompagnent."

26 juillet : "En éprouvant la présence intime de Dieu, l'homme prend également conscience de la nécessité pour lui de devenir Dieu et de mettre sa vie au service des autres, quel qu'en soit le sacrifice."

25 juillet : "La conscience de l'existence de la grâce et l'expérience personnelle de sa constante présence et de celle de Dieu procurent une paix et une quiétude intérieures qui ne sont données qu'à quelques-uns."

24 juillet : "Être appelé par la grâce est une promotion, comme si l'on vous confiait un poste avec davantage de responsabilités et de pouvoir."

23 juillet : "La grâce est à la portée de chacun. Nous sommes tous égaux dans l'amour de Dieu, personne n'est plus méprisable qu'un autre."

22 juillet : "Tout au long de notre existence, la grâce, qui est amour de Dieu, renouvelle nos réserves d'amour et, partant, de notre désir de grandir."

21 juillet : "L'amour, c'est la volonté de se prolonger par une croissance spirituelle."

20 juillet : "La solitude qui accompagne la croissance spirituelle peut être lourde à porter. Nous reprenons des forces dans la joie qui naît de la communion avec Dieu, dans notre conscience et notre savoir en constante progression."

19 juillet : "Les présidents et les rois ont des conseillers. Mais celui qui a atteint un certain degré de pouvoir spirituel n'a personne avec qui partager un savoir aussi grand. Il pourra recevoir des conseils, mais la décision lui appartient."

18 juillet : "Plus on est près du Divin, plus on éprouve de la sympathie pour Dieu. En participant à l'omniscience de Dieu, nous partageons aussi ses souffrances."

17 juillet : "Nous sommes tous des généraux. Chacune de nos actions peut influencer le cours de la civilisation."

16 juillet : "Aussi joyeuse qu'elle soit, l'expérience du pouvoir spirituel est aussi une expérience terrifiante. Plus grande est la conscience, plus difficile est l'action."

15 juillet : "Au cours de leur fusion avec Dieu, les gens véritablement puissants font l'expérience de l'anéantissement de soi, qui s'accompagne toujours d'une sorte de douce extase, d'un répit dans la solitude, d'un échange."

14 juillet : "Quand on demande aux gens véritablement puissants de préciser la source de leurs connaissances et de leur pouvoir, ils répondent invariablement : "C'est un pouvoir qui ne m'appartient pas. Je n'ai reçu qu'une parcelle d'un pouvoir, immensément plus grand."; ce pouvoir, c'est celui de l'humanité et de la vie toute entière, c'est celui de Dieu."

13 juillet : "Ceux qui savent le mieux comment vivre sont ceux qui sont allés le plus loin sur le chemin de la croissance spirituelle. Chaque fois que nous avons conscience de ce que nous faisons, nous participons à l'omniscience de Dieu."

12 juillet : "Si nous persévérons sur le chemin de la croissance spirituelle, nous atteignons peu à peu un état où nous savons vraiment ce que nous faisons. Nous accédons au pouvoir."

11 juillet : "Une conscience aiguë n'est pas donnée d'emblée et ne résulte pas d'un éclair subit. Elle émerge lentement, morceau par morceau. Et chaque morceau est lui-même le fruit d'une patiente observation de chaque chose, y compris de soi."

10 juillet : "C'est souvent quand nous sommes le plus sûr de nous-mêmes que nous sommes dans le noir, et quand nous sommes dans la plus grande confusion que nous sommes le plus éclairé."

9 juillet : "Le pouvoir politique est la faculté de soumettre autrui à la volonté d'un individu. Le pouvoir spirituel est la faculté de prendre une décision à partir d'une connaissance maximale des enjeux. C'est la conscience."

8 juillet : "À partir du moment où notre libre arbitre se confond avec la volonté de Dieu, nous devenons une manifestation de la grâce de Dieu et oeuvrons en Son Nom au sein de l'humanité pour faire régner l'amour là où il n'y était pas et faire avancer le train de l'évolution humaine."

7 juillet : "Le but poursuivi par les théologiens ou par la plupart des mystiques n'est pas l'anéantissement de l'ego pour atteindre le niveau d'inconscience d'un nourrisson, mais au contraire de se doter d'un ego plus évolué et plus conscient, susceptible de devenir l'ego divin."

6 juillet : "En tant qu'individus conscients, nous sommes faits pour accéder à une forme nouvelle de vie divine."

5 juillet : "La maladie vient de la résistance qu'oppose notre conscience à notre sagesse inconsciente."

4 juillet : "Pour moi, l'inconscient collectif, c'est Dieu; la conscience, c'est l'homme en tant qu'individu; notre inconscient se situe à la jonction des deux. Le but de la croissance spirituelle est de devenir Dieu tout en préservant sa conscience."

3 juillet : "Disons les choses clairement : Dieu est notre inconscient, Dieu est en nous. Dieu a toujours été avec nous, il l'est en ce moment et le sera toujours."

2 juillet : "Ceux qui cherchent à dépasser leur propre sagesse trouveront en eux, une sagesse nouvelle."

1er juillet : "Le meilleur endroit où trouver la grâce est à l'intérieur de soi."

30 juin : "Les esprits supérieurs au plan spirituel se reconnaissent à la conscience qu'ils ont de leur paresse."

29 juin : "Notre façon particulière de lutter contre le mal dans le monde est aussi une manière de grandir."

28 juin : "Remettre Dieu en question peut nous renvoyer à une tâche immense. Mais la morale de l'histoire (celle d'Adam et Ève) est qu'il faut l'accomplir."

27 juin : "La peur du changement vient de la paresse ; c'est la peur du travail à accomplir."

26 juin : "Chaque fois que nous sommes à l'écoute attentive du « Dieu présent en nous », nous sommes presque toujours dans l'obligation de choisir la voie la plus difficile, celle du plus grand effort au lieu du moindre. Alors, nous reculons et refusons de franchir ce pas difficile."

25 juin : "Quand ils hésitent sur le bien-fondé de telle ou telle conduite à suivre, les êtres humains prennent rarement le parti de Dieu."

24 juin : "La paresse est le contraire de l'amour."

23 juin : "Si nous surmontons notre paresse, nous surmontons tous les obstacles à notre croissance personnelle. Si nous ne savons pas surmonter notre paresse, nous ne pourrons franchir aucun autre obstacle."

22 juin : "Dieu, qui travaille sans relâche à notre croissance pour nous rendre semblable à Lui, nous oblige aussi à prendre la mesure de notre paresse."

21 juin : "À partir du moment où nous avons compris qu'il est possible à l'homme de devenir Dieu, nous ne connaissons plus le repos, et n'avons de cesse d'atteindre une plus grande sagesse et une plus grande efficacité."

20 juin : "Tant que nous croyons que Dieu est hors de portée, nous n'avons pas besoin de nous évertuer à atteindre un plus haut niveau de conscience et à déployer plus d'amour ; nous pouvons prendre du bon temps et nous contenter d'être humains."

19 juin : "C'est une chose de croire en un Bon Dieu, confortablement installé aux cieux et qui veille sur nous de là-haut. C'en est une que de croire en un Dieu qui ambitionne de nous voir un jour occuper Sa place, jouir de Son pouvoir et de Sa sagesse et partager Son identité."

18 juin : "Dieu préside à la force de l'évolution et en est l'aboutissement."

17 juin : "Tous ceux qui croient à l'existence d'un Dieu aimant et réfléchissent sérieusement à la question en viennent inévitablement à cette terrible conclusion : Dieu veut que nous devenions comme Lui (ou comme Elle, ou comme Ça)."

16 juin : "Pourquoi Dieu veut-il nous voir grandir ? Qu'attend-il de nous ?"

15 juin : "À bien y songer, une réalité aussi simple que l'amour de Dieu n'engendre pas pour autant une conception facile de l'existence."

14 juin : "La force de l'évolution, présente dans tous les aspects de la vie, se manifeste chez l'homme, par l'amour."

13 juin : "C'est l'amour qui nous élève. Et c'est pour l'amour que nous montrons aux autres que nous pouvons les aider à s'élever."

12 juin : "Quelle est donc cette force qui nous pousse, aussi bien au plan individuel qu'au plan de l'espèce, à lutter contre notre apathie naturelle ! C'est l'amour."

11 juin : "Au cours de son évolution personnelle, chaque individu porte l'humanité sur ses épaules. C'est seulement ainsi qu'elle peut évoluer."

10 juin : "Ceux qui grandissent au plan spirituel ne goûtent pas seulement les fruits de cette croissance, ils les font connaître au reste de l'humanité."

9 juin : "Il existe une force qui nous pousse à choisir la voie la plus difficile, qui nous extirpe du bourbier ou de la glu où trop souvent notre naissance nous a plongés. En dépit de tout ce qui s'y oppose, l'être humain fait des progrès."

8 juin : "Dans l'état actuel de notre compréhension de l'Univers, l'évolution ne devrait pas exister. Ce qu'il y a de plus effrayant dans le phénomène, c'est qu'il s'agit d'un miracle."

7 juin : "Notre vie présente à l'infini des occasions de croissance spirituelle."

6 juin : "Je ne pense pas qu'on puisse avoir une véritable compréhension de l'univers ou de la place qu'y occupe sans tenir compte, dans cette analyse, du phénomène de la grâce. Agir autrement me semble bien présomptueux."

5 juin : "Quand nous sommes touchés par la grâce, il nous arrive des tas de choses intéressantes et inattendues, qui frappent à la porte de notre conscience avec la douceur d'un papillon heurtant la vitre."

4 juin : "La grâce est donnée à chacun; certains savent en tirer parti, d'autres non."

3 juin : "L'esprit, qui affirme parfois péremptoirement que les miracles n'existent pas, est lui-même un miracle."

2 juin : "Il semble que notre esprit ait déjà accumulé tout le savoir et toute la sagesse qui lui échoient en partage. Chaque fois que nous apprenons « quelque chose de nouveau », nous ne faisons que prendre conscience de ce qui a existé en nous pendant tout ce temps."

1er juin : "La vérité, c'est que notre inconscient en sait plus que nous dans presque tous les domaines."

31 mai : "Nous sommes toujours un peu plus ou un peu moins compétents que nous voulons le croire. Mais l'inconscient sait bien qui nous sommes en réalité."

30 mai : "Le problème vient non pas de ce que les êtres humains éprouvent des sentiments hostiles ou des pulsions sexuelles. Il vient de leur conscience, qui est prompte à les balayer sous le tapis parce qu'elle refuse le plus souvent d'admettre leur existence et d'accepter la souffrance qui leur est associée."

29 mai : "À l'état de veille, l'inconscient transmet des messages avec autant de netteté et d'efficacité que durant le sommeil. De telles « rêveries » permettent souvent d'avoir de profondes intuitions sur soi."

28 mai : "Par le truchement des rêves, notre inconscient nous envoie des messages qui semblent destinés à nourrir notre croissance spirituelle - ce sont des mises en garde pour éviter les pièges qui nous guettent, des indices pour trouver la solution à nos problèmes, une invitation à persévérer dans la voie choisie au moment où nous avons envie de croire que nous faisons fausse route, des points de repère quand nous avons l'impression de nous être égarés."

27 mai : "Si l'on n'a ménagé ni son temps ni ses efforts dans le processus de connaissance de soi, on s'aperçoit que l'inconscient, de même que de vastes zones inexplorées de l'esprit, possèdent des richesses qui défient toute imagination."

26 mai : "Il existe une force dont nous ignorons encore le fonctionnement exact, mais qui semble naturellement à l'oeuvre chez bon nombre de gens pour les protéger et préserver leur équilibre physique et psychique, même dans la plus grande adversité. Les croyants lui ont donné un nom : la grâce."

25 mai : "Il est indispensable que les oeillères de l'esprit scientifique ne viennent pas limiter notre vision de la réalité. Mais il est tout aussi indispensable que notre esprit critique et notre scepticisme ne soient pas aveuglés par la lumière et la splendeur du Royaume spirituel."

24 mai : "Nous avons cherché des preuves de l'existence des miracles dans le buisson ardent, dans la séparation des eaux et dans les voix entendus du ciel. Il nous faut maintenant les chercher dans les événements ordinaires de la vie quotidienne."

23 mai : " Chaque fois que nous pouvons dire : "L'être humain est à la fois mortel et éternel"  ou : "La lumière est à la fois onde et particule", nous signifions par là que science et religion ont un début de langage commun : celui du paradoxe."

22 mai : "Le Dieu qui précède le scepticisme pourrait bien ne ressembler que fort peu à celui qui lui succède."

21 mai : "Nous avons la possibilité de grandir hors de la foi en Dieu. Mais nous avons aussi la possibilité de grandir au sein de la foi en Dieu."

20 mai : "Notre croissance spirituelle exige que nous devenions de ces esprits scientifiques qui remettent systématiquement en question les opinions et les pré-supposés de leur culture. Or, dans notre culture, il arrive souvent que les notions scientifiques soient élevées au rang de paroles d'évangile ; il est alors nécessaire de les remettre à leur tour en question."

19 mai : "On ne peut espérer connaître une chose sans d'abord en avoir fait l'expérience."

18 mai : "Pour être la meilleure qui soit, la religion [qui est notre vision du monde] doit être profondément personnelle, avoir subi l'épreuve du feu de nos interrogations et de nos doutes et avoir été confrontée à notre propre expérience de la réalité."

17 mai : "La voie de la sainteté passe par la remise en question de toute chose."

16 mai : "Dans notre façon de voir le monde, ce n'est pas ce que nous ont dit nos parents qui importe, mais l'univers singulier que leurs gestes ont créé autour de nous."

15 mai : "Nous avons tendance à croire ce que croit notre entourage et à tenir pour vrai ce qu'il perçoit de la réalité."

14 mai : "À mesure que nous grandissons dans la discipline et dans l'amour et qu'augmente notre expérience de la vie, notre compréhension du monde et de la place que nous y occupons grandit aussi. Cette compréhension est notre religion."

13 mai : "La première fois que mon amour se tint nue devant moi, offerte à mon regard, j'ai éprouvé un sentiment de crainte mêlée d'effroi. Pourquoi ? Si la sexualité est purement affaire d'instinct, pourquoi n'étais-je pas tout simplement excité ou affamé de caresses ? Ce genre de faim toute simple suffirait sans doute à assurer la survie de l'espèce. Pourquoi faut-il que s'y ajoute la crainte ? Pourquoi faut-il que la sexualité se complique de respect ?"

12 mai : "Chaque relation humaine donne l'occasion soit d'apprendre, soit de transmettre."

11 mai : "Toute véritable relation d'amour est une forme de psychothérapie réciproque."

10 mai : "Il semble que l'amour nous plonge, nous, les Occidentaux dans un certain embarras, alors que les gourous hindous n'ont, pour leur part, jamais cherché à dissimuler le fait qu'ils trouvaient dans l'amour la source de leur pouvoir."

9 mai : "Quand une personne redescend seule, des sommets qu'elle a atteints et réintègre le couple ou le milieu qui l'a nourrie, elle donne a son couple ou à son entourage la possibilité d'accéder à de nouveaux sommets."

8 mai : "Au cours de notre périple, nous ne pouvons franchir d'étapes importantes que si nous sommes fortifiés par un mariage réussi ou un milieu favorable."

7 mai : "Le véritable amour ne fait pas que respecter la personnalité de l'autre ; il va même jusqu'à encourager l'expression de cette singularité, même s'il doit en payer le prix par une rupture ou par la perte de l'être aimé."

6 mai : "Ce sont les différences entre les partenaires qui enrichissent une union."

5 mai : "Dans un mariage, l'homme et la femme doivent tous deux garder le foyer et tous deux s'aventurer à l'extérieur."

4 mai : "Le mariage est un parfait exemple d'institution coopérative : chacun doit investir énormément d'amour, de temps et d'énergie dans une entreprise dont le principal objectif est de subvenir aux besoins de chacun des partenaires, au cours du périple qui doit le conduire à son propre sommet de croissance spirituelle."

3 mai : "Qui aime vraiment respectera toujours la singularité de l'être aimé, et ira même jusqu'à encourager l'expression."

2 mai : "À mesure que je grandis dans l'amour, grandit aussi ma joie toujours plus présente, toujours plus durable."

1er mai : "Le véritable amour pratique l'autosuffisance. Plus vous favorisez la croissance spirituelle d'autrui, plus vous favorisez la vôtre."

30 avril : "Liberté et discipline sont à vrai dire des instruments. Sans la discipline qui naît du véritable amour, la liberté est condamnée à demeurer stérile et destructrice."

29 avril : "Le simple fait de pouvoir dire que vous avez établi avec votre conjoint et vos enfants d'authentiques liens affectifs signifie déjà que vous avez accompli ce que bon nombre de gens n'accompliront jamais au cours de leur vie."

28 avril : "L'amour véritable est précieux, et ceux qui le connaissent savent que leur amour, pour être efficace, doit passer par l'autodiscipline."

27 avril : "Le véritable amour, qui fait grandir, mobilise une grande quantité d'énergie. Que cela nous plaise ou non, il est donc impossible d'aimer tout le monde."

26 avril : "Dès lors que nos sentiments sont à notre service, il faut les traiter avec respect."

25 avril : "Nous puisons notre énergie dans les sentiments que nous éprouvons. Ce sont eux qui nous donnent la force de surmonter les défis de la vie."

24 avril : "L'autodiscipline est en général l'amour traduit en actes."

23 avril : "L'être humain ne peut oser être Dieu que dans l'humilité de l'amour."

22 avril : "Pour être compris, il faut parler la langue de son interlocuteur, et se situer à son niveau de réaction."

21 avril : "Toute relation humaine qui se veut profonde et réussie entraîne à l'occasion certains heurts, même s'ils se produisent dans l'amour réciproque. Sans quoi, la relation demeure superficielle et peu satisfaisante."

Voltaire : "J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé !"

20 avril : "On peut dire d'un mariage qu'il est réussi seulement lorsque mari et femme sont devenus l'un pour l'autre le plus sévère critique."

Proverbe chinois : "Celui qui pose une question risque cinq minutes d’avoir l’air bête. Celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie."

19 avril : "L'amour véritable reconnaît et respecte la singularité de l'autre."

"Je ne suis ni mes pensées, ni mes émotions, ni mes perceptions sensorielles, ni mes expériences. Je ne suis pas le contenu de ma vie. Je suis l'espace dans lequel tout se produit. Je suis la conscience. Je suis le Présent. Je suis." — Eckhart Tolle

18 avril : "Le plus grand risque de l'amour est peut-être l'obligation qu'il entraîne d'exercer son pouvoir en toute humilité."

"Traitez les gens comme s'ils étaient ce qu'ils pourraient être et vous les aiderez à devenir ce qu'ils sont capables d'être." — Goethe

17 avril : "La plupart des gens s'assure d'une vieillesse riche et heureuse en se donnant la possibilité d'apprendre de leurs enfants."

«Si pour un instant Dieu oubliait que je suis une marionnette de chiffon et m’offrait un bout de vie, je profiterais de ce temps le plus que je pourrais. Il est fort probable que je ne dirais pas tout ce que je pense, mais je penserais en définitive tout ce que je dis. J’accorderais de la valeur aux choses, non pour ce qu’elles valent, mais pour ce qu’elles signifient. ...» - Gabriel Garcia Marquez

16 avril : "Nous sommes obligés d'évoluer pour répondre aux besoins de nos enfants. Et ce n'est qu'une fois que nous avons accepté d'éprouver la souffrance qui découle de ce changement que nous sommes en mesure d'être le type de parents dont nos enfants ont besoin."

15 avril : "On ne peut comprendre véritablement quelqu'un tant qu'on ne l'a pas d'abord accueilli en soi."

14 avril : "Une fois terminée la cérémonie du mariage, c'est la certitude de l'engagement qui permet de passer du sentiment amoureux à l'amour véritable. Une fois l'enfant conçu, c'est l'engagement qui permet de passer du statut de parents biologiques à celui de parents psychologiques."

13 avril : "La présence d'un engagement profond ne garantit pas le succès d'une relation d'amour, mais en est un des principaux facteurs de réussite."

12 avril : "La véritable relation d'amour repose sur l'engagement, qui en constitue les fondations."

11 avril : "Qui a plongé dans l'insécurité de son être, de sa singularité et de ce qui forme sa personnalité intrinsèque est par la suite libre d'aller plus loin sur le chemin de la croissance spirituelle et d'atteindre les sommets de l'amour."

10 avril : "Dans la vie, la seule sécurité consiste à aimer l'insécurité de la vie."

9 avril : "Grandir c'est effectuer un redoutable saut dans l'inconnu, dans le vague, l'indistinct, l'insécurité, l'incertitude, dans ce qui n'a rien de valorisant et dont on ne peut rien présumer. C'est un saut que plusieurs personnes ne feront jamais au cours de leur vie."

8 avril : "Parmi les centaines et peut-être les milliers de risques que nous acceptons de prendre au cours d'une existence, le plus grand est celui de grandir."

"Si tu veux véritablement connaître le cœur d'une personne, observe comment elle se comporte avec les gens qui ne peuvent rien lui apporter."

7 avril : "Toute vie comporte une part de risque. Plus nous vivons intensément, plus nous prenons des risques."

6 avril : "Chaque fois que nous refusons de voir la mort et la nature éphémère des choses, nous refusons de voir la vie."

5 avril : "À partir du moment où nous pouvons supporter l'idée que la mort est notre fidèle compagne, celle-ci devient une alliée; que l'on ne cesse pas de craindre mais qui peut se révéler de bon conseil."

4 avril : "Grandissez, peu importe en quels aspects, et la joie comme la souffrance seront votre récompense. La seule autre façon de poser le problème consiste à devoir choisir entre vivre pleinement ou ne pas vivre du tout."

3 avril : "Si vous êtes décidés à ne jamais souffrir, il vaut mieux renoncer tout de suite à certaines choses : aux enfants, au mariage, au plaisir sexuel, à l'ambition, à l'amitié - en somme à tout ce qui rend la vie si vivante et lui donne une importance et une signification."

2 avril : "D'un certain point de vue, la croissance spirituelle, et avec elle l'amour, exigeront toujours que l'on fasse preuve de courage, en acceptant de prendre des risques."

1er avril : "Le courage, ce n'est pas d'ignorer la peur, c'est d'agir malgré elle."

31 mars : "Les gens luttent comme ils peuvent contre la peur du changement, elle-même inévitable, puisqu'ils doivent changer."

30 mars : "La véritable attention est l'amour en acte."

29 mars : "La meilleure façon d'accorder de l'attention à ceux que nous aimons est sans contredit de les écouter."

28 mars : "Le geste qui n'est pas dicté par l'effort ou par le courage n'est pas un geste d'amour."

27 mars : "Il est facile de chercher des preuves d'amour dans les sentiments de l'autre, et ce genre de vérification n'a rien de désagréable. Il est plus difficile et plus douloureux d'en chercher les preuves dans les gestes accomplis."

26 mars : "Qui aime vraiment aime parce qu'il a décidé d'aimer. Il s'est engagé à aimer, que le sentiment amoureux soit présent ou non."
- « L'avenir n'est pas une amélioration du présent. C'est autre chose. » - Elsa Triolet

25 mars : "Chez tous les couples, tôt ou tard, le désir amoureux disparaît. Ce n'est qu'à ce moment, alors que le cycle de l'instinct d'accouplement est terminé, que peut s'épanouir le véritable amour."

24 mars : "L'amour authentique exige de s'engager et de faire preuve de sagesse."

23 mars : "L'amour est un paradoxe en ce qu'il est à la fois égoïste et généreux."

22 mars : "On aime mieux les gens en encourageant les manifestations de leur indépendance qu'en s'occupant d'eux, alors qu'ils pourraient très bien le faire tout seuls."

21 mars : "Aimer, ce n'est pas simplement donner, c'est savoir donner avec discernement et savoir garder pour soi avec tout autant de discernement."

20 mars : "Les saints ont besoin de dormir, et même les prophètes ont besoin de s'amuser."

19 mars : "Le seul but de l'amour est la croissance au plan spirituel ou l'évolution au plan humain."
- "Nul besoin de temples, nul besoin de philosophies compliquées; notre cerveau et notre coeur sont nos temples". Photo magnifique https://twitter.com/Spartitude/status/4 … 6750067712

18 mars : "Pour être sûr d'être aimé un jour, il faut se rendre digne de cet amour."

17 mars : "Aimer, c'est pouvoir exercer librement son choix. Deux êtres ne s'aiment vraiment que lorsqu'ils choisissent de vivre ensemble après avoir compris qu'ils pouvaient vivre séparés."

16 mars : "Un éblouissement durable ou la véritable croissance spirituelle ne sont possibles que dans la pratique constante du véritable amour."

15 mars : "Avant de perdre son moi, il faut d'abord l'avoir trouvé."

14 mars : "Le chemin de la sainteté emprunte celui de la vie adulte. Il n'y a pas de raccourci qui permette d'y aller plus rapidement ou plus facilement."

13 mars : "Un mariage sérieux, qui favorise l'épanouissement de l'amour, repose obligatoirement sur l'acceptation des différences et de la personnalité de chacun."

12 mars : "L'expérience du véritable amour fait sans cesse grandir."

11 mars : "Nous pouvons choisir de répondre à l'appel de l'amour, mais nous ne pouvons le provoquer."

10 mars : "Le véritable amour apparaît souvent quand le sentiment amoureux a disparu et que nous continuons d'agir par amour, en croyant ne plus être amoureux."

9 mars : "De tous les malentendus de l'amour, le plus tenace et le plus répandu est celui qui veut que l'amour naisse au moment où l'on « tombe amoureux ». Il n'empêche que ce malentendu est à l'origine de certains engagements qui, à leur tour, permettent à l'amour d'exister et de donner un avant-goût de l'extase mystique beaucoup plus durable qui vient couronner une vie d'amour."

8 mars : "L'amour est acte de volonté, à la fois désir et action. L'amour est ce qu'il accomplit."

7 mars : "L'amour exige un effort. Il n'est tangible ou véritable que lorsqu'on est prêt à faire pour l'autre (ou pour soi) un pas de plus ou à marcher un kilomètre de plus."

6 mars : "On ne peut repousser ses propres limites qu'en les dépassant."

5 mars : "L'amour de soi et l'amour d'autrui ne vont pas seulement de pair; ils vont même jusqu'à se confondre."

4 mars : "Pour être la source d'une force, il faut d'abord nourrir sa propre force."

3 mars : "On ne peut renoncer à faire preuve de discipline envers soi et vouloir être discipliné dans ses rapports avec autrui."

2 mars : "Pour aimer l'autre, il faut d'abord s'aimer soi-même."

1er mars : "L'acte d'amour est un geste d'épanouissement personnel, même quand il vise à l'épanouissement d'autrui."

28 février : "C'est par la discipline que l'être humain peut évoluer spirituellement ... Mais où trouver la motivation et la force d'être discipliné ? D'une puissance qui, je crois, s'appelle l'amour."

27 février : "Avant de pouvoir renoncer à son identité, il faut s'en être accordé une."

26 février : "Si vous ne voulez pas connaître la douleur et souhaitez échapper à toute souffrance, il vaut mieux ne pas chercher à atteindre un niveau plus élevé de conscience et d'évolution spirituelle."

25 février : "La différence entre le Christ et Bouddha n'est pas si grande. Les souffrances du Christ éprouvées sur la croix et la joie de Bouddha, éprouvée sous son arbre, Bo (petit 2) ne font qu'une."

24 février : "Les gens les plus résolus sont également les plus susceptibles de souffrir de leurs décisions, dès lors qu'ils s'interdisent de montrer toute la détermination dont ils sont capables."

23 février : "La grandeur d'une personne se mesure - et c'est peut-être la meilleure façon de la mesurer - à sa capacité d'accueillir la souffrance. Or, ce qui est grand est joyeux. C'est là un paradoxe."

22 février : "La discipline, la maîtrise et l'amour confèrent un grand pouvoir aux gens spirituellement évolués, même si aux yeux de leur entourage ils ont souvent l'air de gens ordinaires, puisque la plupart du temps ils exercent leur pouvoir de manière très discrète, voire secrète."

21 février : "L'individu spirituellement évolué est un individu dont les réserves d'amour sont extraordinairement grandes. Et à tout cet amour extraordinaire correspond une joie extraordinaire."


20 février : "La pratique constante de la discipline conduit à la maîtrise."

19 février : "Quand la souffrance est entièrement acceptée, elle cesse en quelque sorte de faire souffrir."

Je vous soumets cette autre réflexion, celle-ci liée au bonheur, mon sujet préféré !
"Pour pouvoir recevoir, il faut donner. Il faut donner généreusement tout en sachant que vous aller recevoir, non pas donner pour recevoir, mais donner par amour et accepter de recevoir par amour". - Joéliah

Le bonheur ... besoin d'inspiration ! http://proactivite.org/forum/viewtopic.php?id=80

18 février : Plus on avance sur la route de la vie, plus on fait l'expérience de la naissance, et partant, de la mort ; plus on connait la joie et plus on connait la douleur, alors que chaque perte est compensée par un gain encore plus grand.

17 février : "Seule la mort donne son sens à la vie."

Une autre réflexion, celle-là tirée de la sagesse du Tao ... « Le céleste et l'humain. Le "céleste" est ce qui est donné par nature; l'"humain" est ce qui est ajouté a ce qui est donné naturellement, souvent contraire à la nature humaine de base. Si les efforts humains vont à l'encontre de la nature innée, la Voie véritable est perdue ; si le céleste et l'humain sont en harmonie, la Voie prévaut et il advient de bonnes choses : le monde est en paix. Pourtant "les faits de la vie" font que les hommes contrecarrent ce qui est sous le Ciel, et ainsi gâchent l'état des choses : c'est le chaos. »

16 février : "C'est dans le renoncement à soi que l'être humain éprouve la joie de vivre la plus extrême, la plus profonde et la plus durable qui soit."

15 février : "Chaque fois que nous tenons mordicus à nos manières habituelles de penser ou d'agir, nous refusons de faire face à la crise qui fait réellement grandir et éprouver le joyeux sentiment de renaître qui va de pair avec l'acquisition d'une plus grande maturité."

14 février : "Pour arriver à surmonter des périodes de transition comme la "crise de la quarantaine", il faut savoir renoncer à certaines idées, à certaines façons de vivre et de voir les choses auxquelles nous tenions. C'est pourquoi de tels moments sont difficiles à vivre."

13 février : "Il faut savoir adapter l'expression de sa colère au moment et aux circonstances, mais il faut savoir aussi faire coïncider le bon moment avec la juste manière de l'exprimer."

12 février : "Pour évoluer avec succès dans ce monde complexe, il faut savoir exprimer sa colère, tout en sachant parfois ne pas l'exprimer."

11 février : "Il est difficile de renoncer. Dans les nombreux méandres qu'emprunte notre vie, il nous faut pourtant sans cesse renoncer à certains aspects de nous-même, sans quoi il n'y a plus qu'à interrompre le voyage."

http://proactivite.org/forum/viewtopic.php?id=2211

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB