Proactivité

Bienvenue sur l'Auxiliaire virtuel. Le Forum, un instrument de communication qui se veut une source d'enrichissement !

Vous n'êtes pas identifié.

#1 30-03-2007 22:01:57

Nicole
Membre
Date d'inscription: 11-07-2006
Messages: 25

Vivre sa vie, alors que nous devenons libre !

La liberté est essentielle à l’être humain nous dit le Dr Olivier Soulier. Il ajoute : « La liberté donne un sens à la vie. Elle permet de faire évoluer l’humanité. C’est en quittant les dépendances, que l’être humain peut commencer à écrire sa vie et à faire avancer le monde. Responsabilité et autonomie sont intimement liées. »

Quand j'ai lu ces quelques phrases j'ai tout de suite pensé, WOW c'est bien le sentiment qui m'habite et qui me propulse devant. Je vous propose donc ce sujet : Vivre sa vie... pour qu'un jour nous puissions écrire notre histoire !

Aujourd'hui à 59 ans, le regard lucide que je porte sur ma vie ajoute à ce vent de liberté qui a atteint, sur le tard, ma personnalité responsable voire "rigide"; celle que j'avais adoptée depuis ma majorité, qui correspondait aux valeurs du clan familial. Ce relâchement coïncide avec l'envol de mes deux fils, rendus à l'âge adulte. Je me rappèle cette année là, 1993, qui avait été chargée d'émotions et d'événements majeurs puis l'année qui suivit où, je me suis retrouvée veuve. Depuis lors, je suis libre et j'exerce cette liberté nouvelle, en toute conscience. Pour paraphraser le docteur Soulier, j'écris ma vie et je contribue à l'évolution du monde.

Une réflexion que j'aimerais poursuivre avec vous. Intervenez ...

Nicole Goulet

Hors ligne

 

#2 01-06-2009 17:20:04

llaplant
Nouveau membre
Date d'inscription: 01-06-2009
Messages: 1

Re: Vivre sa vie, alors que nous devenons libre !

VIVRE PLEINEMENT SA VIE EST UNE DÉCISION.  "VIVRE SA VIE" Trois petits mots d'où rayonnent de nombreux et intrigants sentiers qui permettent d'explorer ces mondes où je peux oser en toute liberté appliquer mes couleurs et me permettre l'essentiel par l'écriture de mon destin à l'encre d'amour.

Cette belle réflexion m'amène à l'essentiel, le fait que je dispose d’aujourd’hui et que je ne puis rien faire avec hier qui ne reviendra jamais, pas plus d’ailleurs qu’il est sage de me perdre en de stériles hypothèses sur les demains incertains, ces mystérieux inconnus.

Aujourd'hui, je visionne ma vie à l'image de la Place de l'Étoile de Paris. J'en suis le centre et tout autour rayonnent invitantes toutes ces avenues qui ne demandent qu’à être  explorées pour la plus grande satisfaction de mon insatiable esprit d’aventure et ma capacité d’émerveillement grandissante.

Je peux décider de tourner en rond, revenant inlassablement à mon point de départ, me privant ainsi de découvertes insoupçonnées parce que je n'ose prendre le risque de m’aventurer en des sentiers inconnus. Enfermé dans une néfaste quiétude, je me résigne alors à la routine, ce terreau sournois où se développent peurs, anxiété et destruction.

Une autre voix s'offre à moi, de loin beaucoup plus enivrante celle-là. Je peux m'engager allègrement sur la voie de la vie, la vraie, celle qui mène à la découverte, à la création, à la construction, au plaisir, à la grandeur et au dépassement. Celle qui aboutira au réinvestissement des riches acquis de l'étape précédente et souhaitons-le à leur transmission.

Si la pelouse du voisin me semble plus verdoyante, c’est probablement qu’il lui a prodigué les soins requis en épandant les engrais appropriés et la faisant bénéficier d'un arrosage adéquat ? Ce faisant, il a opté pour la qualité en se donnant les moyens de l’obtenir. Il en va de même pour cette étape ultime qui m’est prêtée.

Je suis le seul responsable de ma vie et des choix qui peuvent transformer un tableau banal en un réel chef-d’œuvre. Personne ne le fera pour moi… il me suffit de mettre ma liberté et mon cœur au service de cette merveilleuse aventure, qui deviendra si je le veux bien, ma deuxième vie. Il m’appartient de lui imprimer les couleurs qui me feront la peindre comme un songe enchanteur que seul le regard neuf de l’enfant peut inventer. Ainsi, dans l’euphorie et avec une saine fébrilité j’écrirai le dernier et le plus emballant des chapitres de cette merveilleuse aventure qu’est ma vie.

Choix, décision, responsabilité... le tout à l'enseigne de la liberté !
Facile... pas nécessairement !  Difficile... parfois !  Mais accessible si je décide de plonger résolument et avec enthousiasme dans cette deuxième vie car, la vivre pleinement est une décision.  Très plaisant de rêver ma vie mais combien plus comblant de vivre mes rêves.

« Le plus grand risque dans la vie c'est de ne rien risquer ! »

Louis Laplante

Hors ligne

 

#3 16-04-2012 07:58:51

admin
Administrateur
Date d'inscription: 04-05-2006
Messages: 1126

Re: Vivre sa vie, alors que nous devenons libre !

Dolaine a écrit ...
"En rangeant les traîneaux, les planches à neige, les skis, tout le bataclan d'hiver au grenier de la grange, mon homme a dû trouver la mallette en PVC que mon beau-frère m'avait fait enfant. Je viens de la voir dans les escaliers de l'entrée de la maison. Après quelques coups de guenilles pour enlever toute la poussière, je pensais bien y découvrir mes partitions de musique. Depuis le temps que je la cherchais. C'est que mon deuxième s'est mis à l'apprentissage du piano, il y a une couple d'années. Oh surprise ! Mieux qu'un coffre aux trésors ! Dernièrement, je rêvais beaucoup de ce poème que j'avais écrit au primaire qui m'avait valu des éloges et même une publication de la part des soeurs. À l'époque, je ne comprenais pas pourquoi. Disparu pour toujours ? Qui avait conservé ce souvenir ? Qu'une trace dans ma mémoire. Le collège a brûlé ! Eh bien ! Il y était ! J'avais dix ans ! C'est écrit ! Mon cierge de baptême ! Album de bricolages de maternelle ! Un recueil de prières que j'avais composé pour ma Première communion et/ou le Pardon ! Cahier de la Confirmation ! Je sais enfin le nom de ce Monseigneur ! Aux dernières nouvelles, il était rendu à Rome ! Y est-il encore ! Est-il toujours vivant ? Quel cadeau inattendu pour une mère qui accompagne, ces temps-ci, quelques-uns de ses enfants vers ces sacrements ! Merci ! Joie partagée !"

"Une coïncidence que ce poème que je croyais avoir perdu se soit retrouvé dans cette mallette que mon beau-frère m'avait faite. Comme une prémonition du temps présent ! Aussi, après cette découverte, j'ai eu cette impression que l'esprit de cet homme devenu cardinal était bien vivant alors qu'il me semblait avoir entendu l'annonce de son décès il y a quelques années. À l'époque, j'en avais plein les bras avec un mari souvent absent. Je viens de confirmer. Il n'est plus de ce monde."

-NG J'ai répondu...  Grande joie ;-) des partitions de musique qui vont se remettre à jouer et un poème que nous aurons peut-être la chance de découvrir !? enfin, je l'espère.

Dolaine de répondre... "Oui. Quelque chose de merveilleux s'en émane. Cette histoire. Je ne sais pas pour le poème, Nicole. Je ne suis pas prête. Si je le partageais maintenant, c'est comme si je me dévoilais complètement nue à 10 ans. Je sentais la profondeur de ce que j'écrivais mais de là à en obtenir du mérite. Pour la musique, c'est toujours un mystère. Dans mon idée, les partitions étaient dans cette mallette. Elles ont aussi fait un tour dans la vieille valise de ma grand-mère maternelle, ma marraine. Mais aujourd'hui, elle a retrouvé la vocation de mon enfance : Toute la garde-robe de poupée et de ma fière princesse championne sportive, qui s'habille, à ses heures, de velours et de soie autant le corps que les yeux dans son monde entouré de garçons qu'elle impressionne depuis toujours par ses prouesses athlétiques d'un amour le coeur sur la main. Ces feuilles, des notes, je les ai bien cherchées dans le banc du piano mécanique chez ma mère. Rien qui m'appartient. Il faut croire que je ne suis pas due pour me remettre à jouer la mélancolie d'Aznavour et compagnie et que mon fils doit découvrir et adopter son propre répertoire. Des airs majeurs doivent jouer ici, maintenant."

-NG J'ai ajouté... Déjà la description et le chemin parcouru par ce trésor font retentir des notes harmonieuses ... j'aime le récit qui amène... l'émotion, cette parole silencieuse chargée de sens.

"Merci, Nicole. Presque surréaliste. Tellement beau. Toute la nuit, j'y songeais dans mon sommeil. Comme un vin, je crois que cette aventure d'une vie, car c'est bien ce dont il s'agit, doit décanter pour atteindre la perfection. Je suis arrivée à ce jour. Heureux mélange : Abasourdie et son contraire. Et encore tout un avenir devant moi. Tout ce dont on a essayé de m'en dissuader de mille et une façons, grand constat, échec sur toute la ligne pour ces gens qui n'auront eu aucun pouvoir sur moi. Si j'avais une annonce à faire. Seulement, comme tu dis si bien : "L'émotion, cette parole silencieuse chargée de sens." Je vais m'en contenter pour l'instant."

-NG : Tout arrive en son temps ! Bonne journée Dolaine.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB